Le CBD et contrôle de police

Le CBD et contrôle de police

CBD et controle de police

 Si le CBD a vu depuis ses dernières années un succès grandissant, c’est bel et bien parce que ses vertus apaisantes et relaxantes ont su séduire le grand public. En effet, le CBD est devenu un allié bien-être incontournable grâce à ses nombreux bienfaits. Mais si ce dernier est légal (sous certaines conditions), on peut tout de même se poser des questions concernant le CBD et les contrôles de police. C’est le sujet que nous allons aborder à travers cet article. 

Petit rappel : c’est quoi le CBD ?

Le CBD, qui n’est d’autre que l’abréviation de “cannabidiol”, est une molécule naturellement présente dans la plante de chanvre. Cette plante se compose de plusieurs autres molécules appelées “cannabinoïdes”. Parmi ces molécules, on peut retrouver la molécule de THC, responsable des effets psychotropes du cannabis. Elle peut altérer la perception, provoquer des troubles de concentration ou encore engendrer des pertes de mémoire. Contrairement au THC, la molécule de CBD ne possède donc aucune propriété psychoactive. Le CBD apaise et permet de se relaxer. Vous ne courez de ce fait aucun risque d’être “stone” en consommant du CBD. Le cannabidiol n’est ainsi pas considéré comme stupéfiant et n'engendre aucune dépendance.

CBD et contrôle de police, le CBD est-il légal ? 

Le CBD et la légalité, qu’en est-il en 2022 ? Le CBD est bien légal en France, mais sous certaines conditions. En effet, la vente, l'achat de CBD ainsi que la consommation des produits à base de cannabidiol sont autorisées si et seulement si les produits en question possèdent un taux en THC inférieur à 0,2%. Chez CBD Bicyclette, nos fleurs de CBD, nos pollens de CBD ou encore nos huiles de CBD respectent bien évidemment cette condition. 

CBD et contrôle de police, que risque-t-on ? 

Comme nous l’avons stipulé, le CBD est légal en France. Vous êtes donc dans votre droit de posséder et de consommer du CBD. Lors d’un contrôle de police, si vous êtes en possession de CBD, vous ne risquez aucune réprimande. Cependant, le problème concernant le CBD et les contrôles de police, réside dans le fait qu’en France, la police n’est pas équipée pour pouvoir faire la différence entre le CBD et la weed, qui elle est illégale. Il est possible que vous soyez embêté par exemple si vous possédez un sachet contenant du CBD et que ce dernier est déjà ouvert. En cas de doute, la police est en droit de vous confisquer votre marchandise jusqu’à ce que cette dernière obtienne la preuve qu’il n’y a aucune trace de substance illégale.

S'il s'agit d'un contrôle routier, les forces de l'ordre peuvent vous faire passer un test salivaire. Conduite et CBD, quels sont les risques ? Si vous avez consommé des fleurs ou de la résine de CBD cela peut avoir de lourdes conséquences sur votre permis de conduire. En cas de test positif, il est essentiel de demander un test sanguin complémentaire. Cela vous aidera grandement à récupérer votre permis. 

Nos recommandations concernant le CBD et les contrôles de police 

Dans la possibilité d’un éventuel contrôle de police, si vous devez vous déplacer avec votre CBD, nous vous conseillons, dans la mesure du possible, d'avoir avec vous un sachet scellé. En plus de cela, garder sur vous votre mail de confirmation de commande, faisant office de ticket de caisse. Ce dernier justifie qu’il s'agit bien de CBD.

Qu’en est-il de la consommation de CBD et les contrôles de police ?

Dans le cadre d’un test salivaire, ce dernier ne détecte pas le CBD. Il n’est pas recherché lors des contrôles de sécurité routière étant donné que le CBD est légal. En revanche, le THC considéré comme un stupéfiant va lui être recherché lors d'un test salivaire. Ce test consiste à récolter, à l’aide d’un bâtonnet, des particules dans votre bouche, qui vont être ensuite analysées en quelques instants. Il pourra alors déclarer si un individu est positif ou non. La plupart des produits comme l’huile de CBD contiennent très peu voir pas du tout de THC. Avec ces produits, vous ne présentez donc aucun risque d’obtenir un test positif. Cependant, pour les produits comme les fleurs de CBD, il existe tout de même un risque d’avoir un test positif. En effet, un test salivaire peut s’avérer positif pour les personnes ayant une consommation trop importante de CBD et ainsi autrement dit une quantité plus importante de THC dans le sang. Si ce problème se pose, un test urinaire ou une prise de sang permettra de déterminer le taux exact de THC présent dans votre sang. 

Il est important de noter que chaque organisme fonctionne différemment. Nous vous invitons à rester vigilant concernant votre utilisation et votre consommation de CBD.

Le CBD et les contrôles de police, quelle évolution peut-on espérer ?

Il est vrai que visuellement le CBD et le cannabis sont très difficilement différentiables pour les forces de l’ordre. Nous espérons donc que dans le futur la police puisse être équipée de tests jetables permettant de faire la différence entre les deux, comme c’est déjà le cas chez nos voisins les Suisses. Ainsi, tout problème concernant le CBD et les contrôles de police seraient résolus.

Au sujet du CBD et les contrôles de police, le CBD étant légal, vous êtes dans votre droit d’en posséder, en justifiant toujours de votre ticket de caisse. Cependant, veillez toujours à ce que vos produits soient légaux (taux en THC inférieur à 0,2 %) et vendus par des boutiques reconnues et transparentes telles que CBD Bicyclette. 


Laissez un commentaire